www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 63

Vous êtes actuellement : Instances paritaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 octobre 2011

Déclaration des élus SNUipp-FSU63 : CAPD FORMATION CONTINUE 2011

JPEG - 8.8 ko
index

Enseigner est un métier qui s’apprend et se former tout au long de sa carrière est indispensable ! Cette CAPD « formation continue » se déroule à la veille d’un mouvement interprofessionnel contre la politique d’austérité menée ces dernières années. Quel lien, nous direz-vous, avec ce qui nous concerne aujourd’hui ? Tout simplement, la politique de non-remplacement d’un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite conduit à plus de 52000 suppressions de postes dans l’Education nationale depuis 4 ans et a d’importantes conséquences sur le volume de stages de formation continue dans le 1er degré. Ainsi, seulement 17 PES en formation initiale durant cette année scolaire dans le Puy de Dôme, et seulement 33 places ouvertes pour des stages longs de 3 semaines pour la formation continue.

33 collègues concernés sur près de 3023 dans le Puy de Dôme, soit environ 1% d’enseignants qui peuvent prétendre à un stage long ! Intolérable !

Ces économies budgétaires conduisent également à exclure des stages de 3 semaines les enseignants affectés sur des postes de remplaçants, des postes fractionnés, des postes spécialisés ou travaillant à mi-temps. La formation est un droit, elle est essentielle dans notre métier, elle doit être possible pour tout le monde !

Nous insistons également à nouveau sur le fait qu’elle doit se dérouler sur le temps de travail, sous forme de stages regroupant les collègues et permettant les échanges sur les pratiques et sous la responsabilité de formateurs qualifiés (PEMF, PROFESSEURS de l’IUFM, Enseignants-Chercheurs, Conseillers Pédagogiques)

Nous souhaitons également attirer l’attention sur la nouveauté proposée cette année, le dispositif de formation diplômante, et rappeler qu’il s’est mis en place au détriment des congés de formation professionnelle, ce que le SNUipp-FSU63 a dénoncé. Le SNUipp-FSU63, tout en reconnaissant la pertinence de cette nouvelle action, demande à ce qu’elle ne représente pas plus de 10% du volume global de formation continue.

Nous constatons aussi une multiplication des stages à public désigné, et nous aimerions connaître les choix qui conduisent à retenir certains collègues et pas d’autres, notamment sur des stages qui pourraient être ouverts à un grand nombre d’entre eux.

Enfin, concernant la formation initiale, le SNUipp-FSU63 continue de dénoncer la réforme de la « masterisation » qui place des stagiaires en responsabilité d’une classe sans formation ou presque. Dans le Puy de Dôme, les PES bénéficieront encore d’un temps de formation à l’IUFM jusqu’en décembre, mais seront placés en responsabilité en janvier au lieu de fin mars l’an dernier. C’est un vrai recul.

Nous rappelons encore que la formation initiale et continue des enseignants est un droit essentiel. Elle ne doit pas être réduite à peau de chagrin faute de restrictions budgétaires et de choix politique.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top 29, rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Ferrand Tél :04.73.31.43.72 Fax : 04.73.31.76.81 courriel :snu63@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.