www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 63

Vous êtes actuellement : SNUipp 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
6 octobre 2012

Audience du SNUipp-FSU au rectorat rentrée 2012 - Rappel des mandats et revendications du SNUipp-FSU

Les sections SNUipp-FSU des départements de l’Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme avaient sollicité une audience auprès de la rectrice en ce début d’année.

Les quatre sections SNUipp-FSU de l’académie souhaitaient :

-  Faire un bilan de la rentrée 2012

-  Faire remonter les besoins de postes sur les quatre départements

-  Clarifier les règles et les procédures d’ineat/exeat intra-académique

Sollicitée par nos soins au mois d’août, la rectrice a donné une suite favorable à notre demande.

Etaient présents lors de l’audience les secrétaires des quatre sections départementales, la rectrice, le secrétaire général, les DASEN du Puy-de-Dôme et de la Haute-Loire.

La délégation SNUipp dresse le bilan de cette rentrée 2012. Nos inquiétudes et revendications du printemps 2012 étaient fondées. La rentrée 2012 ne s’est pas bien passée. Malgré le plan d’urgence du ministère, la situation est critique. Des tensions apparaissent dès le début de cette nouvelle année : sur-effectif, non-remplacements, RASED, formation, langues vivantes, scolarisation des tout-petits, direction et fonctionnement de l’école, scolarisation des élèves à besoins particuliers.

Pour chacune de ces thématiques la délégation SNUipp-FSU établit un constat et argumente les mandats et revendications portés par le syndicat majoritaire.

Thématique Revendications, mandats du SNUipp-FSU
Sur effectif - « plus de maîtres que de classes »
- pas plus de 15 en PS, 20 en maternelle, 25 en primaire
Remplacements- continuité du service public
- droit des élèves à un enseignant chaque journée de classe
RASED- droit de chaque élève à être pris en charge si besoin
- réseaux complets
- personnels formés et spécialisés
Formation- droit à une formation de qualité sur le temps de travail en lien avec l’allongement des carrières pour TOUTES les catégories de personnels
Langues vivantes- respect du volume horaire figurant dans les textes pour chaque élève
- personnel formé ou intervenants
Scolarisation des tout-petits- droit à la scolarisation PUBLIQUE dès 2 ans pour les familles qui le souhaitent
Direction et fonctionnement des écoles- temps pour le fonctionnement des écoles qui passe par un allègement des injonctions administratives, du temps de décharge et du temps pour le travail d’équipe
Frais de déplacements pour les personnels itinérants (RASED, conseillers pédagogiques...)- transparence des moyens
- moyens correspondants aux besoins du terrain
Scolarisation des élèves à besoins particuliers- droit à une scolarisation adaptée aux besoins de chaque élève

Notre bilan et nos revendications sont enregistrés par la rectrice. Un long débat s’engage sur ces différents points. Sans l’interface des DASEN et IEN, la rectrice est mise en contact direct avec la réalité du terrain. L’ampleur des besoins et les tensions de rentrée sur les non-remplacements, la formation continue, l’enseignement des langues vivantes, la direction d’école, les RASED… sont sur la table. La rectrice renvoie régulièrement à une amélioration future dans le cadre de la loi d’orientation sans apporter de solutions concrètes.

Néanmoins, à nos yeux, l’objectif de la rencontre est atteint. Sur un certain nombre de points, la rectrice semble « découvrir » l’urgence de la situation. Ces interventions directes ont le mérite d’exposer un bilan sans filtres, sans connivence auquel nos décideurs sont assez rarement confrontés.

Ineat/exeat

La délégation SNUipp-FSU constate que la mobilité géographique des personnels est proche de 0 malgré les précédents engagements ministériels. Il faut impérativement faciliter les possibilités de mobilité. De plus en plus de personnels sont dans l’impossibilité de concilier vie professionnelle et vie familiale. La situation n’est pas grave, elle est dramatique. Il est urgent de passer d’une gestion économique et administrative à une gestion humaine des situations.

Le SNUipp-FSU demande ensuite des éclaircissements sur la règle académique en vigueur lors de la phase d’équilibrage intra-académique. Existe-t-elle ? Quels en sont les termes exacts ?

Les DASEN du 43 et du 63 confirme que les quatre DASEN de l’académie en ont discuté et ont fixé une ligne de conduite commune. Lorsque nous demandons des informations plus précises un flottement s’installe. La règle existe mais ses contours ne semblent pas « intégrés » par tous les DASEN. Finalement, la DASEN du 43 nous communique les critères retenus pour le classement des candidatures d’ineat/exeat :

-  1 – Rapprochement de conjoints

-  2 – Antériorité de la demande d’ineat/exeat

-  3 – Barème

Le DASEN du 63 indique que c’est à la CAPD du département accordant l’exeat d’établir le classement des candidats. Le département d’accueil les intègre selon l’ordre établit par la CAPD du département d’origine.

Julien BARBET SD SNUipp15, Murielle BELLON SD SNUipp43, Roland LEBEAU SD SNUipp63, Sandrine MONIER SD SNUipp03

 

7 visiteurs en ce moment

*Top 29, rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Ferrand Tél :04.73.31.43.72 Fax : 04.73.31.76.81 courriel :snu63@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.