www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 63

Vous êtes actuellement : Formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 juin 2015

Formation initiale 2015-2016 : un pis-aller !

Retour sur un des points abordé lors du groupe de travail formation continue du 12 mai dernier.

Pour mémoire, la FSU est opposée au principe d’une formation en alternance des lauréats des concours qui sont considèrés comme des moyens d’enseignement à mi-temps dès leur entrée dans le métier et non comme des stagiaires en formation.

JPEG - 6 ko
Enseigner

Dans les faits, la réforme Peillon a aggravé la réforme Darcos de 2008 largement décriée en son temps. La demi-année de formation à l’ESPE ne peut prétendre répondre aux enjeux de la refondation de l’école en raison :
- de sa brièveté,
- de ses multiples objectifs (le nouveau référentiel de compétences est éloquent sur ce plan),
- de la poursuite du master (pour une partie des stagiaires) tout en devant acquérir les premiers gestes professionnels,
- des moyens insuffisants pour prendre en compte la diversité des parcours des "fonctionnaires stagiaires étudiants".

Tous les syndicats de la FSU sont résolument pour une première année de formation limitée à un tiers-temps en responsabilité avec pour le premier degré, la nécessité de connaître tous les cycles de l’école primaire. Enseigner est un métier qui s’apprend et pas seulement en "faisant classe" !

Dans le Puy-de-Dôme, le SNUipp 63 avait dénoncé le dispositif mis en place en 2014-2015, à savoir un fonctionnaire stagiaire étudiant (FSE) assurant de façon annualisée des demi-décharges de direction avec ponctuellement des stages en responsabilité dans les autres cycles de l’école primaire. Ce qui, soit dit en passant, était plutôt intéressant par rapport aux départements dans lesquels les FSE étaient fixés sur une véritable service d’enseignement à mi-temps dans une seule classe du début jusqu’à la fin de l’année.

Ce dispositif n’ayant pas donné entière satisfaction (on vous l’avait prédit !), l’administration expérimentera à la rentrée prochaine une nouvelle formule, à savoir deux FSE sur une même classe en alternance et à mi-temps (voir compte rendu du GT du formation continue du 12/05/15)

Le SNUipp-FSU 63 a dénoncé ce dispositif de stage qui relève d’un nouveau bricolage, à défaut des ajustements indispensables de la formation initiale dont le ministère ne veut pas entendre parler !

En responsabilité dès le début de l’année scolaire, sans l’aide d’un enseignant expérimenté et titulaire de la classe, les prochains FSE issus du concours 2015 devront se partager une classe, construire leurs outils de gestion (progressions, programmations, affichages, commandes…), maîtriser au mieux la conduite de la classe, s’inscrire dans une équipe d’école et gérer les relations avec les parents d’élèves.

Ils devront aussi se répartir les disciplines et garantir entre eux, à la fois, la continuité pédagogique ainsi que la cohérence des exigences éducatives. Ils seront suivis par un maître formateur ou par un conseiller pédagogique qui assureront des temps de coordination entre les stagiaire d’une même doublette le mercredi après-midi. Quand on sait que le temps de décharge de service des PEMF consacrée à la formation est d’un quart temps... cela ne devrait guère leur laisser d’occasion pour d’autres interventions en formation initiale ou continue à l’ESPE...

Les difficultés vont donc être multipliées... sans trouver véritablement de solutions rationnelles et efficaces. Le SNUipp-FSU dénonce une nouvelle fois cette surcharge de travail pour les stagiaires comme pour les formateurs.

Concernant le mi-temps à l’ESPE, le SNUipp-FSU a toujours défendu une formation adaptée aux besoins des stagiaires et en fonction de leur cursus universitaire. La création d’un DU (diplôme universitaire) spécifique pour les non-titulaires du Master MEEF est donc une avancée significative bien que le manque de moyens dédiés à la formation initiale obligera l’ESPE à faire plus avec des moyens constants.

Enfin, le SNUipp continue à demander à ce que les FSE bénéficient des vacances scolaires complètes à la Toussaint et en février. Un courrier en ce sens sera envoyé à la direction de l’ESPE. Ce dernier point illustre fort pertinemment l’ambiguité du statut des lauréats des concours : fonctionnaires pour l’administration et étudiants pour l’université !

JPEG - 59.8 ko
Classe (2)

 

11 visiteurs en ce moment

*Top 29, rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Ferrand Tél :04.73.31.43.72 Fax : 04.73.31.76.81 courriel :snu63@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.