www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 63

Vous êtes actuellement : Permutations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 avril 2016

Mutations informatisées : 70 situations revues

Trois intégrations dans le Puy-de-Dôme. De nombreux besoins restent non satisfaits. Les possibilités de mobilité des enseignants du premier degré restent toujours et malheureusement trop limitées.

Sous l’impulsion du SNUipp-FSU, une réunion s’est tenue à la DGRH du ministère aujourd’hui, 19 avril 2016. Une liste de 70 collègues a été communiquée aux organisations syndicales, dans le cadre d’un mouvement complémentaire piloté nationalement.

Compte-tenu des possibilités académiques et en fonction de critères identiques à ceux de l’an passé :
- handicap
- séparation de conjoint avec enfant depuis au moins 2 ans dans un département non-limitrophe d’une académie différente
- barème supérieur à 600 points

Ces permutations sont constituées de :
- 20 collègues bénéficiant des 800 points (19 + 1 vœu lié) ;
- 50 collègues au titre du rapprochement de conjoints avec enfant(s), séparés sur départements non limitrophes d’académies différentes (le barème minimum est de 600 hors voeu lié).

Pour le Puy-de-Dôme, trois collègues sont intégrés.
Ils arrivent :
- du Cher (18) avec 706 points
- de l’Essonne (91) avec 618 points
- des Hauts-de-Seine (92) avec 604 points

Pour la Haute-Loire, deux entrées en provenance :
- des Yvelines (78) avec 693 points
- de la Seine-Saint-Denis (93) avec 659 points

Aucun mouvement pour les départements de l’Allier et du Cantal .

A noter que ces collègues doivent expressément faire une demande d’exeat / ineat pour confirmer leur demande. La section départementale du SNUipp-FSU est à leur disposition pour les aider à leur intégration et les conseiller pour le mouvement.

De nombreux besoins restent non satisfaits, ce que le SNUipp-FSU a exprimé. Les possibilités de mobilité des enseignants du premier degré restent toujours et malheureusement trop limitées actuellement. Si nous nous réjouissons de la mutation de ces 70 collègues, le taux de non satisfaits reste beaucoup trop important. Surtout, le ministère n’apporte toujours aucune réponse satisfaisante au sujet des collègues bloqués dans les départements limitrophes. Il continue de tenir séparés des couples sans enfant sans perspective pour envisager un projet familial.

Le petit nombre de situations qui pourront être résolues dans le cadre de la phase à venir d’ineat / exeat entre départements va nous tenir bien loin des taux de satisfaction constatés avant 2008.

Le SNUipp-FSU ne peut se contenter de cet état de fait qui laisse encore et toujours de très nombreux collègues sans solution de très nombreuses années. L’ensemble du dispositif de mutations inter-départementales doit être revu pour offrir de réelles perspectives.

Pour retrouver les articles sur cette question déjà publiés...

 

12 visiteurs en ce moment

*Top 29, rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Ferrand Tél :04.73.31.43.72 Fax : 04.73.31.76.81 courriel :snu63@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.