www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 63

Vous êtes actuellement : Psychologues Ed. Nat. 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 mai 2016

Haute tension sociale pour le gouvernement

Mouvements de grève chez les routiers, dans les transports, manifestations mardi et jeudi... La contestation contre la Loi Travail continue toute la semaine.

La semaine sociale s’annonce chargée. Alors que plus d’un Français sur deux (54%) se dit favorable à la mobilisation contre loi Travail, sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et Fidl) appellent à deux nouvelles journées d’action les 17 et 19 mai, les sixième et septième en un peu plus de deux mois.

L’opposition à la loi travail va tenter de se renforcer, malgré l’adoption du projet en première lecture à l’Assemblée et le recours à l’article 49-3.

"Les salariés sont décidés à s’engager dans un mouvement dur", assurait récemment Philippe Martinez, le leader de la CGT.

Plusieurs secteurs professionnels ont prévu des actions et des mobilisations :

- les routiers dans la nuit de lundi à mardi, à l’appel des fédérations FO et CGT.
- à la RATP, le préavis déposé par la CGT ne couvre que la journée de mardi.
- à la SNCF, la CGT-cheminots (premier syndicat) appelle à cesser le travail chaque mercredi et jeudi, et SUD-Rail (troisième) tous les jours à partir de mardi jusqu’au 11 juillet, soit le lendemain de la finale de l’Euro de football.
- dans le transport aérien, débrayages attendus dès mardi à Aéroports de Paris à l’appel de la CGT notamment, tandis qu’une grève sera lancée jeudi par l’Usac-CGT, premier syndicat de la Direction générale de l’Aviation civile.
- dans les ports, avec les dockers, perturbations en vue aussi mardi et jeudi à l’appel de la CGT, qui invite par ailleurs à un blocage progressif des produits pétroliers dans les raffineries.

La contestation se poursuivra aussi dans la rue. Les opposants au projet de loi Travail défileront dans plusieurs villes à l’appel de l’intersyndicale. Les manifestants entendent rappeler leur détermination : "Le gouvernement n’arrivera pas à faire taire les jeunes", a assuré le président de l’Unef, William Martinet.

Même si le gouvernement dispose du temps légal, les opposants sont bien décidés à se faire entendre et à montrer que rien n’est réglé : le texte doit encore être débattu du 13 au 24 juin au Sénat pour un vote le 28, avant un nouvel aller-retour entre les deux chambres et une adoption définitive fin juillet.

Il y a 10 ans, le texte sur le CPE (Contrat première embauche) avait été adopté puis voté pour être au bout du compte, sous la pression de la rue, retiré : l’importance de la mobilisation pourrait-elle conduire l’histoire à se répéter ?

Rassemblements et manifestations
Mardi 17 mai & Jeudi 19 mai
Place du 1er Mai à 10h.30
à Clermont-Ferrand

 

9 visiteurs en ce moment

*Top 29, rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Ferrand Tél :04.73.31.43.72 Fax : 04.73.31.76.81 courriel :snu63@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.