www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 63

Vous êtes actuellement : Instances paritaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 mai 2016

CTM du 18 mai 2016 : ISAE, carte scolaire et EREA

La déclaration des élus du SNUipp lors de la dernière réunion du Comité technique ministériel et quelques réponses apportées par l’administration.

ISAE : ce doit être pour toutes et tous

La décision de porter le montant de l’ISAE à 1 200 euros par an à parité de l’ISOE du second degré constitue une avancée importante et légitime vers la reconnaissance professionnelle des enseignants du primaire.
C’est une première étape dans la revalorisation des enseignants du premier degré quand on compare leur rémunération à celle de leurs collègues européens.
Cependant, à ce jour, nous constatons que certains de nos collègues tels que les enseignants de SEGPA, d’EREA, d’ERPD, d’ULIS collège et de classes relais ainsi que les conseillers pédagogiques, les enseignants référents, les animateurs TICE, ceux qui exercent en milieu pénitentiaire ... restent encore écartés de cette mesure. Cette situation est injuste et incompréhensible. L’ISAE vient reconnaître l’engagement professionnel de tous les enseignants du primaire, notamment dans le suivi et l’accompagnement des élèves. Tous doivent donc en être bénéficiaires.

Réponse de l’administration

Le ministère affirme que l’on ne peut pas parler d’oubliés : Il nous répond que « certaines fonctions que vous dites écartées ont déjà bénéficié de mesures, pour d’autres, des travaux sont en cours comme pour les enseignants spécialisés ou ceux de SEGPA : cette situation sera regardée lors des groupes de travail ».

Carte scolaire : où sont passés les 76 postes ?

A plusieurs reprises, nous vous avons interpellé au sujet des 76 postes sur les 3 911 créés pour le rentrée 2016 encore non affectés dans les départements. Dans une réponse écrite, vous nous précisez qu’une partie de ces 76 postes doivent financer la création de 50 Unité d’enseignement maternelle autisme.
Et les autres restants ? Et selon quelles répartition départementale ?
La préparation de la rentrée 2016 est maintenant très avancée, nous vous demandons d’informer le CTM de l’affectation (sur quelle fonction ? dans quelles académies ou départements ?) de la totalité de ces 76 postes.
Remarque : les départements ayant ouvert des UEM les années précédentes (donc sur les dotations départementales) demandent si elles vont récupérées un poste rétroactivement.

Réponse de l’administration

« Parmi les 76 postes, 50 sont destinés au dispositif autisme. Concernant les 26 postes restants, la DGESCO apportera des précisions d’ici quelques semaines. »

EREA : Dans l’action pour défendre les postes de PE éducateurs ?

Suite à une note de la DGRH en octobre dernier, dans de nombreuses académies, des postes de PE Éducateurs au sein des internats éducatifs des EREA sont supprimés et remplacé-es par des AED, précaires et non formé-es.
Or, La force de l’EREA, c’est d’avoir un internat éducatif en son sein. Et le métier de PE-éducateur a sa raison d’être, il permet une réelle prise en charge globale de l’élève. à l’intersection de l’action éducative et du travail pédagogique auprès de jeunes en difficultés et en décrochage scolaire. Il permet de faire vivre un cadre éducatif sécurisant tout en proposant une exigence scolaire et culturelle qui permet l’insertion sociale et professionnelle.
Dans l’académie de Grenoble, ce transfert de missions imposé aux personnels ces dernières années se solde par un dysfonctionnement avéré de l’internat.
Nous constatons que ce dossier est géré de manière comptable et non éducative et pédagogique.
Or, ce dossier reste au point mort, sans perspective de dialogue et sans projet clair sur le fonctionnement des internats éducatifs des EREA. C’est pour cette raison que dans la poursuite des mouvements dans les départements, nous appelons le 1er juin à une journée nationale de grève et de mobilisation pour l’ensemble des personnels d’EREA.
Dans l’attente de la réouverture du groupe de travail ministériel, nous exigeons dès à présent : • Le maintien des PE Éducateurs-trices à l’internat éducatif. • Le respect des projets des équipes des EREA quant à l’organisation et le fonctionnement de l’internat éducatif • versement de l’ISAE ou de l’ISOE aux PE d’ EREA.
Cela passe par un renforcement de l’enseignement adapté du second degré avec des personnels formé-es et des moyens supplémentaires pour la réussite scolaire de tous les élèves scolarisé-es en EGPA.

Autres réponses de l’administration

EAP (Emplois d’avenir professeurs)
En 2015, les arbitrages ayant été faits tardivement, le dispositif a été mis en place alors que la rentrée était préparée. Pour 2016, la prise en compte des contraintes d’emploi du temps par les universités est donc possible. Concernant le maintien des bourses pour les EAP, il s’agit d’un problème de droit commun (non cumul) mais des contacts on était pris avec le CROUS afin que les EAP puissent bénéficier du logement étudiant.

Chantiers métiers
La priorité est d’aboutir sur tous les chantiers d’ici la fin de l’année. Un point sera fait en CTM en novembre ou décembre. Concernant la simplification des taches des directeurs-trices, une réunion spécifique sera organisée.

 

9 visiteurs en ce moment

*Top 29, rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Ferrand Tél :04.73.31.43.72 Fax : 04.73.31.76.81 courriel :snu63@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.