www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 63

Vous êtes actuellement : Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 janvier 2017

Carte scolaire reportée

Carte scolaire retardée pour cause de « convention »

Le Groupe de Travail préparatoire à l’étude de la carte scolaire, prévu le 26 janvier a été annulé. En effet, la dotation de notre département en postes budgétaires est suspendue à la signature de la « convention-cadre » entre le Conseil départemental et le Rectorat de l’Académie du Puy De Dôme. Une dotation supplémentaire pourrait s’ajouter aux 10 postes déjà alloués par le Ministère. Le deal est alléchant au regard de ce qui s’est passé dans d’autres départements où les conventions ont été mises en oeuvre sans moyens rajoutés ! Les élus du SNUipp-FSU ont fait part de leur inquiétude quant au report de la carte scolaire, avec le risque de tomber dans la période dite de « réserve », relative à la Campagne électorale qui pourrait repousser la gestion de la répartition des postes beaucoup plus tard avec les conséquences que l’on connaît sur les opérations du mouvement. L’Inspection Académique nous a répondu que les instances « Carte scolaire » se tiendraient début Mars et que le calendrier »mouvement » serait maintenu. D’autre part, nous avons demandé que les documents préparatoires à l’étude de la carte scolaire (les tableaux prévisionnels) nous permettant d’évaluer les besoins des écoles, nous soient communiqués dés maintenant afin de permettre aux organisations syndicales de préparer dans les meilleures conditions le travail du CTSD (Comité Technique Spécial Départemental). Nous invitons les collègues à continuer à nous communiquer tous les éléments concernant la situation de leur école afin de les défendre au mieux.

Mais que faut-il attendre de cette convention ? Si les conventions rurales ont pour objectif de « limiter l’impact des fluctuations démographiques et de parvenir à une stabilisation des structures scolaires », dans bon nombre de départements elles se traduisent par une rationnalisation des moyens qui se décline le plus souvent par des fusions d’école. Pour le SNUipp-FSU,il ne doit pas y avoir de modèle unique. On ne peut pas appliquer au rural, le schéma urbain. Vouloir à tout prix regrouper les structures, surtout dans nos territoires de montagne avec des trajets à effectuer dans des conditions parfois difficiles est inconcevable. Les petites écoles sont facteur de réussite scolaire et d’épanouissement, elles maintiennent la vie de nos villages. Si des collaborations doivent exister, une mutualisation des moyens ne doit pas se faire au détriment des élèves ni des personnels. Les zones urbaines ne doivent pas non plus en payer le prix.

Le SNUipp-FSU continuera à lutter pour une école de proximité et de qualité sur tous les territoires. La répartition des postes doit permettre partout une baisse des effectifs par classe, un contingent de remplaçants conséquent, le renforcement des RASED, le développement des dispositifs « plus de maîtres que de classe » et la mise en œuvre d’une réelle formation continue.

 

18 visiteurs en ce moment

*Top 29, rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Ferrand Tél :04.73.31.43.72 Fax : 04.73.31.76.81 courriel :snu63@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.