www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 63

Vous êtes actuellement : Concours 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 juin 2017

CRPE 2017 : c’est pour quand l’ouverture de la LC ?

Diverses informations circulent sur le recours à la liste complémentaire du CRPE, sachant que 42 candidats ont été inscrits. Le SNUipp fait le point sur ce dossier.

Depuis la publication des résultats du concours, le SNUipp 63 est intervenu à plusieurs reprises auprès des services compétents afin d’obtenir des informations sur l’ouverture de la liste complémentaire dans la mesure où respectivement, ont été inscrits, 40 pour le concours externe et 2 candidats pour le concours 3ème voie.

Sans être affirmatif, l’Inspecteur d’académie du Puy-de-Dôme s’est montré optimiste quant à une éventuelle ouverture de la liste complémentaire pour les départements de l’Allier et du Puy-de-Dôme qui seront déficitaires à la rentrée suite à des départs à la retraite plus nombreux que prévus. Au passage, notons que ceux-ci sont la conséquence d’un nouveau projet de réforme des retraites inscrite dans le programme présidentiel du candidat Macron, conforté ensuite par celui des élections législatives.

Le manque d’anticipation des services administratifs n’est donc pas en cause.

Au cours de cette semaine, suite à une question posée au rectorat, le Secrétaire Général Adjoint, directeur des Ressources Humaines nous a répondu que "cette question était en cours d’arbitrage au cabinet du Ministre" et qu’il lui paraissait "prématuré d’indiquer que la décision était prise" et que celle-ci devrait être prise "d’ici la fin de la semaine"... sans pour autant nous préciser laquelle !

Tout en souhaitant que le meilleur équilibre possible soit trouvé avec les ineat-exeat, le SNUipp-FSU est favorable au recours à la liste complémentaire. Il l’a largement démontré, par ses nombreuses interventions au cours de ces dernières années et plus particulièrement en 2016 où les besoins académiques étaient déjà criants. Il est donc heureux qu’il soit rejoint pour cela par d’autres organisations syndicales.

Concernant les affectation départementales qui viennent d’être communiquées aux lauréats du concours, le SNUipp déplore une nouvelle fois qu’elles aient été décidées alors que l’ouverture de la liste complémentaire semble être imminente. Pour le SNUipp, qui le demande depuis plusieurs années, il aurait été plus équitable d’attendre la fin des recrutements pour effectuer les affectations départementales. En effet, en l’état actuel des affectations, un candidat recruté sur la liste complémentaire peut obtenir selon son classement, une affectation départementale répondant davantage à ses vœux que celle d’un candidat recruté dans les dernières positions de la liste principale.

Le même phénomène avait été constaté il y a deux ans et l’ouverture de la liste complémentaire avait été actée après le 14 juillet.

Dans la mesure où les affectations départementales de la liste principale ont été arrêtées réglementairement dans un acte administratif émanant de la rectrice d’académie, il est illusoire de laisser croire qu’une remise à plat des affectations à l’issue d’une éventuelle ouverture de la liste complémentaire est possible. En effet, toute remise en cause serait opposable devant le juge du Tribunal Administratif.

Pour autant, cette façon de procéder illustre bien une des incohérences de la formation initiale laquelle conduit à affecter en stage en urgence les lauréats du concours afin qu’ils connaissent leur affectation avant la sortie des classes. Et si on imaginait une autre formation avec une entrée progressive dans le métier articulée autour de stages d’observation, de pratique accompagnée puis en responsabilité alternant avec une formation professionnelle adossée à la recherche en éducation à l’ESPE ?

Plus qu’un ajustement de la formation préconisé par d’autres organisations syndicales, le SNUipp-FSU s’inscrit sans ambiguité dans une remise à plat de la formation initiale des enseignants. C’est d’ailleurs ce qu’il a exprimé dans son livre blanc publié au printemps dernier.

Enseigner un métier qui s’apprend

L’entretien avec Francette POPINEAU

 

13 visiteurs en ce moment

*Top 29, rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Ferrand Tél :04.73.31.43.72 Fax : 04.73.31.76.81 courriel :snu63@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.