SNUipp-FSU 63
http://63.snuipp.fr/spip.php?article2384
Haute tension sociale pour le gouvernement
lundi, 16 mai 2016
/ SNUipp63 , / J. Michel BACCOUNNAUD / Conseiller syndical et trésorier de la section

La semaine sociale s’annonce chargée. Alors que plus d’un Français sur deux (54%) se dit favorable à la mobilisation contre loi Travail, sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et Fidl) appellent à deux nouvelles journées d’action les 17 et 19 mai, les sixième et septième en un peu plus de deux mois.

L’opposition à la loi travail va tenter de se renforcer, malgré l’adoption du projet en première lecture à l’Assemblée et le recours à l’article 49-3.

"Les salariés sont décidés à s’engager dans un mouvement dur", assurait récemment Philippe Martinez, le leader de la CGT.

Plusieurs secteurs professionnels ont prévu des actions et des mobilisations :

- les routiers dans la nuit de lundi à mardi, à l’appel des fédérations FO et CGT.
- à la RATP, le préavis déposé par la CGT ne couvre que la journée de mardi.
- à la SNCF, la CGT-cheminots (premier syndicat) appelle à cesser le travail chaque mercredi et jeudi, et SUD-Rail (troisième) tous les jours à partir de mardi jusqu’au 11 juillet, soit le lendemain de la finale de l’Euro de football.
- dans le transport aérien, débrayages attendus dès mardi à Aéroports de Paris à l’appel de la CGT notamment, tandis qu’une grève sera lancée jeudi par l’Usac-CGT, premier syndicat de la Direction générale de l’Aviation civile.
- dans les ports, avec les dockers, perturbations en vue aussi mardi et jeudi à l’appel de la CGT, qui invite par ailleurs à un blocage progressif des produits pétroliers dans les raffineries.

La contestation se poursuivra aussi dans la rue. Les opposants au projet de loi Travail défileront dans plusieurs villes à l’appel de l’intersyndicale. Les manifestants entendent rappeler leur détermination : "Le gouvernement n’arrivera pas à faire taire les jeunes", a assuré le président de l’Unef, William Martinet.

Même si le gouvernement dispose du temps légal, les opposants sont bien décidés à se faire entendre et à montrer que rien n’est réglé : le texte doit encore être débattu du 13 au 24 juin au Sénat pour un vote le 28, avant un nouvel aller-retour entre les deux chambres et une adoption définitive fin juillet.

Il y a 10 ans, le texte sur le CPE (Contrat première embauche) avait été adopté puis voté pour être au bout du compte, sous la pression de la rue, retiré : l’importance de la mobilisation pourrait-elle conduire l’histoire à se répéter ?

Rassemblements et manifestations
Mardi 17 mai & Jeudi 19 mai
Place du 1er Mai à 10h.30
à Clermont-Ferrand
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 63, tous droits réservés.